En avant les crimes.

10032010

 

)Théobald venait de Charlotte en plein milieu du blanc delta, une cambrousse épaisse où seul le devil train menant à Chicago fuyait la pesanteur pastoral. Un fou! Il humait les soupirails des tripots
du New-Jersey, une main tenant son pantalon trop large et sans ceinture.

-que fais tu Théobalb?

-Je sens la mer, le parfum tant maternel
La femme au goût d’iode d’algue et de sel
Je l’ai vu dans une vieille chope en plomb
Surgissante des flots de ma bière, une blanche
Celle des disques Okeh, à la poitrine ample
Elle ma dit » prend moi à coups de canons »

La terre le ciel se mirent à chanter, alléluia!
Alléluia, la plus belle des femmes pour moi.
A la central électrique j’avais brulé des pneus
Et me voici devant les plaisirs des cieux,
Mon autel a été largement récompenser
Les dieux aimant le caoutchouc brulé.

Elle parla ainsi, « Jasmine attend pleurant ta venue
Goûte mes entrailles, tu auras sa couche défendu »
Avec gloire je la pilonnais, perdant ma ceinture
Aspiré violemment, mon salut ne fût que dure .
Des serpents à tête de clébards plaquaient mon bassin
Soudain deux anges la soulevée, brave chérubin.

Elle reparla ainsi, « va maintenant tu la trouveras chez le boss de la mélasse »







Blog de Aymane Hafit ... |
fictiontwilightdomination |
poèmes d'une romantique ... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | escarpins et sac à dos
| Poésie net
| Conversation-Evasion